pub

Fédération Fribourgeoise

Fédérations affiliées

Manifestations des clubs

La fédération est heureuse de vous présenter son nouveau site web. Bonne visite.

Un peu d'histoire...

En pays fribourgeois comme dans plusieurs endroits du pays, existaient déjà de nombreux jeux de quilles à " douves " pour commencer et ensuite à planches dans les cours de cafés. Au restaurant du Pont à Bulle existait en plein air un jeu dit à "douves " qui était très fréquenté. Dans les années 1930/35, une planche était installée au milieu de ce jeu et le nettoyage consistait en de l'huile de vidange et des seaux d'eau. Quant au " renquillage ", il était payé 20 ct. de l'heure.

Le premier jeu de quilles installé à l'intérieur se trouvait au café du tirage à Bulle vers l'année 1920. Ensuite ce fut le café du Tivoli avec 2 pistes, le café du Nord avec 2 pistes, le café du midi avec 1 piste, le café du Pont avec 3 pistes, l'hôtel du Rallye avec 2 pistes. Le premier club organisé qui jouait des rencontres dans les autres cantons était le club "le Tivoli " avec 6 membres. Le deuxième club était le club " les Sept " à L'hôtel de la Croix Blanche à Riaz. C'est avec ce club que les premiers pourparlers de fédération eurent lieu avec les conseils d'un quilleur vaudois : Albert Bruhlmann. Il fallut attendre l'année 1963 pour voir activer les choses. A cette époque, de nombreux jeux de quilles étaient installés un peu partout.

Le 20 février 1964, une première séance fut convoquée au café du Pont à Bulle sur l'initiative des clubs " Les Sept " et " Les Pedzeurs ". Etaient présents pour le club " Les Sept" : Félix Dupasquier, Georges Ducrest, Charly Raymond, Marc Bise et Michel Monney. Pour " Les Pedzeurs " : Robert Droux, Charly Burgisser, René Pittet et André Gex.

Election du comité de la FFCQ

Président Georges Ducrest
Vice-président Félix Dupasquier
Secr.-caissier Charly Burgisser

 

Le 3 avril 1964 eut lieu au café des Trois Trèfles à Bulle une assemblée des délégués. On constate avec un certain enthousiasme la présence de trois nouveaux clubs. Pour la Gruyère le club " Les Pistards " de Charmey avec comme délégués : Louis Saudan et Alfred Beaud. Pour la Glâne le club " Les Métiers " de Promasens avec comme délégués: Olivier Crausaz et Robert Jaquier ainsi que le club " Le Verger " de Chapelle avec comme délégué : Robert Vaucher. Les délégués acceptent le bulletin vaudois comme journal officiel de la FFCQ.

Promasens et Chapelle possédant des jeux en plein air, on décide de jouer pendant l'été, et en hiver dans les jeux intérieurs selon un calendrier à instaurer.

On apprend aussi qu'à l'Hôtel du Lion d'Or à St-Martin il existe depuis la dernière guerre où l'on exploitait les mines de charbon, un local avec un asphalte et une planche dans un état désastreux et non automatique. Après une entrevue avec la famille Schrago, propriétaire de l'hôtel, il fut décidé de louer le local pour une période de 20 ans au vue des frais occasionnés. Avec l'appui financier d'André Gex, l'on décide un peu au petit bonheur la pose de 2 jeux Schmidt automatiques avec 2 planches ainsi que la rénovation complète du local et chauffage. Les clubs de Promasens et de Chapelle ayant décidé de jouer à St-Martin, le championnat fut grandement facilité. En 1970 prenait fin l'exploitation des jeux par sa vente au nouveau propriétaire.

A noter qu'à ce jour, sur les 12 clubs restants, Les club des Amis de la Boule d’Ecublens, des Mousquetaires de Siviriez, du Cercle de Vuisternens-devant-Romont et des Bouleurs de Massonnens sont propriétaires de leurs installations, ce qui nous laisse espérer que ce sport, même s'il est en voie de disparition nous laisse encore de belles années devant nous.